de BARACK OBAMA 

- Dédicace

À Michelle – mon amour et la femme de ma vie, et à Malia et Sasha – dont la lumière radieuse rend le monde plus éblouissant.

Barack Obama



- PRÉFACE



Je trouve que l’ordinateur confère même à mes premiers brouillons un lustre trop brillant et pare les idées inabouties d’une netteté factice.

P.6 - Barack Obama


Au-delà du pouvoir et du faste, il ne s’agit que d’un travail.

P.6-7 - Barack Obama


C'est seulement en arrimant votre chariot à quelque chose de plus ample que vous serez finalement en mesure de trouver un but dans la vie.*

P.7 - Barack Obama


À maintes reprises, ma mémoire exhume des détails en apparence anecdotiques.

P.8 - Barack Obama


Je suis persuadé que la pandémie que nous traversons actuellement est à la fois une manifestation et une simple interruption de la marche inexorable vers un monde interconnecté, un monde où les peuples et les cultures ne pourront s’empêcher de s’entrechoquer.

P.9 - Barack Obama


Nous apprendrons à vivre ensemble, à coopérer et à reconnaître la dignité des autres, faute de quoi nous périrons.

P.9 - Barack Obama


Le monde observe donc l’Amérique – la seule grande puissance de l’Histoire à être constituée de personnes venues des quatre coins de la planète, comprenant toutes les races, religions et pratiques culturelles.

P.9 - Barack Obama


Une élection ne règle pas forcément tous les problèmes.

P.10 - Barack Obama


- PREMIÈRE PARTIE: LE PARI

- CHAPITRE 1:

La flèche du temps ne file que dans une seule direction.

P.15 - Arthur Eddington


Je ne viens pas d'une famille politisée.

P.16 - Barack Obama


Se tenir régulièrement au courant de l’actualité fait partie des devoirs de tout bon citoyen.

P.16 - Tutu (Grand-mère maternelle de B.O)


La corruption, c'est du vol pur et simple. Même si tout le monde semble s'y livrer.

P.16 - extrait du livre B.O


Il y a des gens dans la vie qui ne pensent qu’à eux. Ils se fichent de ce qui arrive aux autres, du moment qu’ils obtiennent ce qu’ils veulent. Ils rabaissent les autres pour se sentir importants. Et puis, il y a des gens qui font l’inverse, qui sont capables de se mettre à la place des autres et qui veillent à ne jamais se comporter d’une façon qui pourrait leur faire du mal.

P.17 - Ann Dunham (la mère de Barack Obama)


Le monde offre sans cesse des occasions de parfaire son instruction morale.

P.17 - Ann Dunham (la mère de Barack Obama)


Les professions de foi, les doctrines et les grandes déclarations n'inspirent que de la méfiance.

P.17 - Grands-parents maternelles de B.O


Le monde est compliqué, c'est pour ça qu'il est intéressant.

P.17 - Ann Dunham (la mère de Barack Obama)


Les responsables politiques ne sont que des pions dans un jeu truqué.*

P.23 - Barack Obama


Essuyez suffisamment de brimades et d’insultes pour ne plus en avoir peur.*

P.28 - Barack Obama


Les gens sont foncièrement bons et honnêtes.

P.29 - Barack Obama


Vous avez le droit de douter, de remettre en cause, sans pour autant cesser d’aspirer à de meilleurs lendemains.*

P.29 - Barack Obama


Parfois, quel que soit le problème, on a l'impression de se heurter systématiquement à quelqu’un un homme politique, un fonctionnaire, un PDG qui a le pouvoir d’améliorer les choses, mais qui ne le fait pas.

P.30 - Barack Obama*


Un mouvement politique, même animé par la plus formidable énergie, n'est pas viable à terme s’il ne s’appuie pas sur une structure, une organisation et certaines compétences dans la conduite gouvernementale.

P.30 - Barack Obama


Une campagne fondée sur la lutte contre les inégalités raciales, si honorable soit-elle, suscitait l’inquiétude et des réactions violentes, et finissait ainsi par entraver toute possibilité de progrès.

P.31 - Barack Obama


Il est hasardeux de s’en remettre à un seul et unique leader charismatique pour faire advenir le changement.

P.31 - Barack Obama


Être fauché, c’est très surfait.

P.33 - Ann Dunham (la mère de Barack Obama)


Mettre à l’épreuve ses ambitions dans un endroit où l’ambition n’est pas vraiment une denrée rare.*

P.33 - Barack Obama


Rester dans son coin nourrir une obsession bizarre.*

P.34 - Barack Obama


L’enthousiasme compense bien des défauts.

P.34 - Barack Obama


- CHAPITRE 2


Être issue de milieux pauvres, signifie qu'on est toujours un outsider d'une manière ou d'une autre.*

P.38 - Barack Obama


C’est parce qu’il faut constamment prouver, qu'on a sa place à la table, quand bien même on collectionne des succès, qu'il faut aussi le prouver non seulement à tous ceux qui doutent mais aussi à soi-même.*

P.38 - Barack Obama


Les gens peuvent être terriblement égoïstes, et tout simplement ignorants.

P.39 - Michelle Obama


J'ai le sentiment qu’il y a plein de gens en politique qui sont prêts à tout pour obtenir le pouvoir, des gens qui ne pensent qu’à eux.

P.39 - Michelle Obama


À quoi ça sert d’avoir un beau diplôme si on ne prend pas quelques risques ?*

P.39 - Barack Obama


C'est le labeur quotidien, ingrat et répétitif, qui fait toute la différence entre la victoire et la défaite.*

P.50 - Barack Obama



Peu importe que je préfère jouer dans le respect des règles, je n’aime surtout pas perdre.*

P.50 - Barack Obama


Vous pouvez réussir à faire changer d’avis pas mal de monde, mais pas à leur faire changer de vote.

P.54 - Pate Philip (Ancien Président du Sénat et ex-Marine)



Lorsqu'il y a un évènement, vous ne pouvez pas toujours en vouloir aux gens de ne pas venir. Beaucoup n'ont pas le temps, ils doivent s’occuper de leur famille, et la plupart du temps l'événement leur parait probablement bien éloigné de leurs
préoccupations quotidiennes.*

P.55 - Barack Obama


Le secret pour survivre au sénat, c'est de comprendre qu'il s'agit d'un business. C'est comme vendre une voiture. Si tu commences à y voir autre chose que ça, tu vas perdre les pédales.*

P.55 - Un sénateur


Essayer de donner beaucoup à beaucoup de gens c'est choisir la difficulté.

P.58 - Gaspari Komol (Inspiré de A Promise Land - Barack Obama)



Il est difficile, rétrospectivement, de comprendre pourquoi on fait quelque chose d’idiot. Et je ne parle pas des petites bêtises de tous les jours. Je parle des choix désastreux qu’on fait à l’issue d’une longue réflexion : tous ces moments de la vie où, ayant identifié un problème, on prend le temps de l’analyser, puis, avec une confiance absolue, on y réagit très exactement comme il ne fallait pas.

P.58 - Barack Obama


- CHAPITRE 3

Il est impossible de parvenir à des résultats en partant d'une base politique étroite.*

P.64 - Barack Obama


Pour faire vraiment bouger les choses, vous devez pouvoir parler au plus grand nombre, et parler au nom du plus grand nombre.*

P.65 - Barack Obama


Un livre dont pas une seule ligne n’a encore été écrite ne constitue pas précisément un projet financier.

P.67 - Barack Obama


Il faut apprendre à exprimer ses idées par des formules incisives.*

P.70 - Barack Obama


Je ne suis pas contre toutes les guerres. Mais je suis opposé aux guerres absurdes.

P.72 - Barack Obama


Au fond, la plupart des gens, peu importe d’où ils viennent ou à quoi ils ressemblent, veulent la même chose. Ils ne cherchent pas à s’en mettre plein les poches. Ils n’attendent pas que quelqu’un d’autre fasse pour eux ce qu’ils peuvent faire eux-mêmes. Ce qu’ils attendent, en revanche, s’ils veulent travailler, moindres  pouvoir trouver un emploi qui leur permette de faire vivre leur famille. Ce qu’ils attendent, c’est de ne pas devoir craindre de tout perdre simplement parce qu’ils tombent malades. Ce qu’ils attendent, c’est que leurs enfants aient accès à une bonne éducation, une éducation qui les prépare à cette nouvelle économie, et qu’ils puissent étudier à l’université s’ils ont fourni les efforts nécessaires pour y entrer. Ils veulent se sentir en sécurité face à la criminalité et au terrorisme. Et, après une vie entière de travail, ils veulent pouvoir profiter de leur retraite dans le respect et la dignité. Voilà ce qu’ils veulent. Ce n’est pas grand-chose. Et même s’ils ne demandent pas aux pouvoirs publics de résoudre tous leurs problèmes, ils savent, au plus profond d’eux-mêmes, qu’il suffirait d’une légère réorientation des priorités pour que le gouvernement puisse les aider.

P.74 - Barack Obama


En sport comme en politique, il n’est pas évident de déterminer en quoi consiste exactement ce moment de grâce où l’on atteint son meilleur niveau de jeu.

P.75 - Barack Obama


Physique de jeune premier adoucissant les contours de ses idées républicaines très traditionnelles.

P.76 - Barack Obama


Jésus-Christ ne voterait pas pour Barack Obama.

P.81 - Alan Keyes


En général, le plus gros défi pour un sénateur impétrant à Washington, c’est de faire en sorte que son travail ne passe pas inaperçu. Je me suis très vite retrouvé confronté au problème inverse.

P.82 - Barack Obama


L'un des spectacles les plus édifiants auxquels j'ai pu assister, est la capacité de l'homme à mettre son ingéniosité au service de la folie.

P.92 - Gaspari, Inspiré de Barack Obama


Voyager vous rappelle à quel point le monde est vaste.

P.92 - Gaspari, Inspiré de Barack Obama


Que faire face aux problèmes d’isolement, de pauvreté intergénérationnelle et d’inégalité des chances qui continuent de sévir dans de nombreuses couches de la population de ce pays ?*

P.93 - Barack Obama


Dans l’avion qui me ramenait aux États-Unis, je ne pouvais m’empêcher de repenser à tous ces enfants victimes de l’arrogance d’hommes tels que le vice-président Dick Cheney et le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, qui nous avaient précipités dans la guerre sur la foi d’informations fautives et qui refusaient toujours de regarder en face les conséquences de leurs décisions.

P.95 Le mensonge sur les armes lourdes de Saddam Husein (Irak) - Barack Obama


Je commençais à me demander ce qui risquait de m’arriver si je restais trop longtemps à Washington, si je finissais par y prendre mes marques et mes aises. Je voyais bien désormais ce qui pouvait se passer – la politique des petits pas et le respect du protocole. Tout cela contribuait à saper vos instincts les plus nobles et à entamer peu à peu votre indépendance, jusqu’au jour où vous finissiez par complètement perdre de vue ce en quoi vous aviez toujours cru.

P.95 - Barack Obama


CHAPITRE 4


La vérité, c’est que je n’ai jamais vraiment cru au destin. Je me suis toujours demandé si ce n’était pas une incitation à se résigner lorsque la vie vous met à l’épreuve et à se complaire lorsqu’on se trouve du côté des puissants. S’il existe bel et bien un grand projet divin, je le soupçonne d’avoir été conçu à une échelle bien trop vaste pour tenir compte de nos tribulations de pauvres mortels ; je pense que les accidents et les hasards qui émaillent le cours de notre existence ont plus d’incidence que nous ne voulons bien l’admettre, et que le mieux que nous puissions faire, c’est de nous efforcer de suivre le chemin qui nous paraît le plus juste, de bâtir une vie qui ait du sens dans un monde insensé, et de jouer à chaque instant, en faisant preuve d’élégance et de courage, avec les cartes que nous avons en main.

P.97 - Barack Obama


Parfois, il vaut mieux s’abstenir, faire ses preuves, engranger les reconnaissances et attendre son tour.

P.100 - Gaspari Komol (Inspiré de A Promise Land - Barack Obama)


Le pouvoir d'inspirer est rare.

P.103 - Ted Kennedy


Vous vous dites peut-être que vous n’êtes pas prêt, que vous ferez ça plus tard, à un moment plus opportun. Mais ce n’est pas vous qui choisissez le moment. C’est lui qui vous choisit. Soit vous saisissez la chance qui s’offre à vous aujourd’hui, et qui pourrait bien être la seule qui se présentera jamais, soit vous décidez que vous êtes disposé à continuer votre route en sachant que vous avez laissé passer cette chance.

P.103 - Ted Kennedy


Quoi qu’il en soit par ailleurs de ma foi, je ne pouvais pas m’abriter derrière l’idée selon laquelle Dieu m’appelait à devenir président. Je ne pouvais pas non plus prétendre être le simple jouet des puissances invisibles de l’univers. Je ne pouvais pas prétendre être indispensable à la cause de la justice et de la liberté, ni me décharger de la responsabilité du fardeau que je ferais peser sur les épaules de ma famille.

P.106 - Barack Obama


Parfois on a pas peur de l'échec mais plutôt de la réussite.

P.110 - Gaspari, Inspiré de Barack Obama


Quand l’opportunité se présente de jouer au haut niveau, on ne la laisse pas passer.

P.113 - Craig (Frère de Michelle Obama)


P.114 - ❤ Nous nous sommes regardé...


Je sais une chose. Je sais que, le jour où je lèverai la main droite pour prêter serment en tant que nouveau président des États-Unis, le monde commencera à porter un regard différent sur l’Amérique.

P.114 - Barack Obama


DEUXIÈME PARTIE: YES WE CAN


CHAPITRE 5:

Rien, à l’époque, ne paraissait facile ni gagné d’avance, que nous avions régulièrement le sentiment que notre campagne allait dérailler et que, sur la ligne de départ, j’avais l’impression – et je n’étais pas le seul, parmi tous ceux qui suivaient les événements de près – de ne pas être un très bon candidat.

P.118 - Barack Obama


À bien des égards, les problèmes peuvent être directement liés à l’engouement que vous même avez suscité.*

P.118 - Barack Obama


Sous la lumière aveuglante des projecteurs, mon inexpérience était criante.

P.118 - Barack Obama


La plupart des êtres humains commettent entre cinq et dix bourdes par jour en moyenne, et chacun d’entre nous ne peut que s’en remettre à la tolérance et à la bienveillance de sa famille, de ses collègues et de ses amis pour combler les failles de nos discours, saisir le sens véritable de nos paroles et, de manière générale, nous attribuer les meilleures intentions plutôt que les pires.

P.118-119 - Barack Obama


Dès la seconde où vous annoncé votre candidature, les règles usuelles du langage ne s’appliquent plus ; vous êtes cernés par les micros en permanence, et le moindre mot qui sort de votre bouche est enregistré, amplifié, analysé, disséqué.*

P.119 - Barack Obama


Il faut toujours faire la distinction entre vos positions vis-à-vis de la guerre et7 votre considération pour le sacrifice des soldats et de leurs familles.*

P.119 - Barack Obama



*Citation reformulée

... en cours

Retour à l'accueil